Jules César

Sanglante Vengeance

En 1389, Paolo Conti fut l’instigateur d’un massacre dans la ville voisine de Velletri en représailles du saccage présumé de son château de Torrecchia par des habitants de cette ville.

Les origines de Torrecchia remontent à l’époque des Volsques, ancien peuple italique des VIème et Vème siècle av. J.-C. Les travaux de restauration menés à partir de 1991 par le prince Carlo Caracciolo ont permis de retrouver des vestiges étrusques et romains. Torrecchia était alors rattaché au Latifundium de la grande famille romaine Iulii, dont était issu Jules César. Après la chute de l’empire romain, à partir du IVème siècle, le territoire rejoignit celui de la papauté.

Torrecchia est cité pour la première fois dans un document officiel en avril 1101, dans la bulle pontificale du pape Pascal II au sein de laquelle il remercie les habitants de lui être restés fidèles dans le conflit qui l’opposait à l’antipape Clement III.

Les Origines : Des Volsques...

 

En 1111 Henri V du Saint-Empire captura le pape Pascal II et le contraint à le sacrer empereur. Tolomeo Tuscolo, membre de la puissante famille des Comtes de Tusculum et proche de l’empereur, s’empara alors de Torrecchia ainsi que de Ninfa, ce qui constituera l’élément déclencheur de luttes féroces entre partisans de la papauté et du saint-empire romain germanique. On trouve dans les écrits du pape Gélase II le récit de l’attaque menée en 1118 par l'empereur Henri V du Saint-Empire contre le domaine de Torrecchia, qui comptait à cette époque quelques 800 habitants.

A partir 1202, Torrecchia passe aux mains de la famille Conti, et devient propriété du pape Innocent III puis de son beau-frère Pietro degli Annibaldi. A l’exception de courtes périodes durant laquelle Torrecchia appartenu à la famille Frangipane (1262 à 1264) et à la famille Caetani (vers 1455), le domaine restera aux mains de la famille Conti jusqu'en 1628, et y verra habiter cinq papes.

Ces guerres liées au Grand Schisme d’Occident auront été tellement destructrices que, dans un document lié à l’impôt du sel de 1416, Torrecchia est listée parmi les « terres détruites et dépeuplées » de la province de Campanie.

Blason de la famille Conti

... Au Grand Schisme d’Occident

En 1482, à la suite d’une courte période de paix et de reconstruction, le commandant Roberto Malatesta fit reposer ses troupes dans le château de Torrecchia en vue d’une des batailles les plus meurtrières de la région… la bataille de Campo Morto (août 1482). Les quelques cinq-cents hommes du domaine rejoignirent les rangs du Pape Sixte IV contre celles du roi de Naples, Ferdinand d'Aragon.

 

Le 25 avril 1498, Prospero Colonna, allié au roi français Charles VIII durant la première guerre d’Italie, pilla le château de Torrecchia des Conti.

 

En 1521, le cardinal camerlingue Francesco Conti meurt à Torrecchia et laisse le château à son ami et fils de Lorenzo de Medici (Laurent le Magnifique), le pape Léon X… qui mourut la même année. Avec l'autorisation du pape Urbain VIII, les Conti et les Salviati purent vendre une partie de Torrecchia en 1628 à la famille Borghese.

Un meurtre familial

La légende populaire raconte qu’en en 1599, La « belle parricide » Beatrice Cenci aurait été emprisonnée dans la tour du château avant sa décapitation à Rome pour avoir tué son père.

Guerre d’Italie et Renaissance

Roberto Malatesta

 

Les rivalités familiales et le coup de cœur du Prince

Comme l’atteste le célèbre cadastre Alessandrino de 1660, le domaine de Torrecchia appartient à la famille Borghese qui le détiendra jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. C’est durant cette période que l’influence de la la famille Borgia commença à croitre au sein du domaine. En effet, la chapelle Santa Maria di Torrecchia était alors sous la coupe de l'archevêque de Fermo, Alessandro Borgia. Cette chapelle, creusée dans la roche de tuf volcanique, est antérieure à 1596 et a probablement été construite à l’initiative du cardinal Borghese pour quelques 350 paysans qui travaillaient alors à Torrecchia.

Les princes Borghese cèderont finalement Torrecchia en 1908 à la famille Sbardella qui géraient leurs terres. Pendant les bombardements de la seconde guerre mondiale, la famille Sbardella ainsi que nombreux habitants des villes voisines se réfugièrent dans les nombreuses grottes de tuf volcanique de Torrecchia. En 1991, la propriété fut achetée par le Prince Carlo Caracciolo di Castagneto qui décida de l’acheter sans même la voir ! Il chargea par la suite Gae Aulenti, célèbre architecte à l’origine de la restauration du Musée d’Orsay, de restaurer le château et confia au paysagiste Dan Pearson le soin de créer un magnifique jardin anglais dans l’enceinte de ses murs, la où en en 1819 le prince Borghese faisait pâturer ses animaux

Le Prince Carlo Caracciolo