GRANDES CULTURES

Depuis les années 70, Torrecchia se pose comme un pionnier de la transition

Si la production agricole de Torrecchia s’effectue en Bio depuis les années 70, une réflexion profonde a été initiée en 2016 afin d’aller plus loin dans la réduction de l’impact de l’homme sur son écosystème. La faisabilité de méthodes alternatives issues de l’agro-écologie telles que le semis direct sous couvert ou la conversion de parcelle à l’agroforesterie est actuellement à l’étude.

En effet, le système de production agricole intensif issu de la révolution verte est de plus en plus remis en question, en raison de sa dépendance aux énergies fossiles et son impact négatif sur la santé publique, voire du fait de la qualité médiocre de sa production.

Des dégâts importants impactent aussi la qualité des sols dans ce type d'agriculture intensive. Ils sont liés à l’abus des pesticides et des engrais chimiques qui détruisent la microflore et la faune des sols, et aux labours qui, en exposant la terre au soleil et à la pluie, sont la cause de la disparition de la matière organique et de la désertification des sols.